UZJ 100

Ca ressemble à un HDJ 100 comme une goutte d’eau ressemble à une autre goutte d’eau, mais si on prend la peine de soulever le capot, on trouve Ô merveille un V8 essence. En effet nous sommes ici en présence d’un UZJ 100 vaillamment motorisé par le moteur 2UZ FE un beau 4.7 l (4664 cc) qui développe 228 ch à 4800 trs/min et a un couple de 410 N·mà 3400 trs/min. Un beau gros bébé qui respire plutôt pas mal déjà dans sa configuration d’origine. Mais le propriétaire de ce beau Land Cruiser souhaitait lui faire une beauté et le préparer pour pouvoir s’égailler dans les forêts d’Aquitaine et des Landes.

illustration 24 illustration 24
illustration 24
illustration 25 illustration 25
illustration 25
illustration 26 illustration 26
illustration 26

Fans de 4x4 Toyota depuis des années, il possède un vrai lien d’affection avec la marque aux deux ovales. Preuve en est, il a au garage un FZJ80 (une version essence du HDJ 80 propulsé par le moteur 6 cylindres 4.5 l 1FZ-FE ) comme quoi notre ami doit préférer les blocs essence. Dernière précision, cette gamme en version V8 essence est rare et celle-ci a été dénichée en Grèce et a fait l’objet d’une réception à titre isolé.

Pour son UZJ100, il a souhaité que la préparation soit discrète, élégante et efficace. Rien de tape à l’oeil, juste ce qu’il faut pour que l’engin affirme un look tout terrain mais sans démesure. Voila qui a plu à Frédéric Favre le boss d’Aquitaine 4x4

Même s’il affiche moins de 50 000 km le UZJ a eu droit à une révision complète et une cure de jouvence : distribution, pompe à eau, bougies, vidange moteur et boîte de vitesse avec changement de crépine et pour finir une peinture toute fraîche qui donnera une touche finale, voilà donc un beau Land Cruiser comme neuf !

illustration 27 illustration 27
illustration 27

Motorisation et échappement

Ici, pas grand chose à faire sur le bloc V8, si ce n’est lui adjoindre un snorkel pour l’admission d'air, un réservoir supplémentaire LRA de 160 L et mettre une ligne d’échappement appropriée, qui le fera sonner plus agréablement et qui devrait améliorer les performances. Cette ligne en provenance d’Australie, a cependant du être adaptée. Forcément la pièce est développée pour les conduites à droite ... Il a fallu donc retravailler le collecteur puis les passages à l’arrière du véhicule à cause du réservoir.

illustration 28 illustration 28
illustration 28
illustration 29 illustration 29
illustration 29
illustration 30 illustration 30
illustration 30

Les suspensions du UZJ 100

le choix s’est porté sur du Proflex une solution éprouvée et testée depuis des années. 

Ici, pour commencer, le système de suspension hydraulique a été démonté pour pouvoir mettre la nouvelle suspension. Des ressorts King Spring sont complétés par les amortisseurs Proflex réglables, à bonbonnes séparées. Ces amortisseurs sont tarés et adaptés en fonction de chaque véhicule. L’amortissement est alors au plus juste en fonction du poids du véhicule, des masses suspendues et surtout adapté à l’utilisation de son conducteur. De plus, ils sont réglables en compression et en détente. Une fois bien réglés (si possible faites vous aider par un pro), la qualité et le confort de suspension sont tels que vous ne pourrez plus vous en passer. Cependant le tarif n’est pas du tout le même que celui d’un amortisseur de milieu de gamme. Mais ce qu’il faut savoir c’est qu’ils sont reconditionnables. Si au bout de plusieurs années de forte utilisation ils commençaient à fatiguer un peu, il suffit de les renvoyer à l’atelier pour les remettre en état comme neufs !

Notez que les suspensions arrière sont protégées par des plaques de polyuréthane faites maison. Elles dévient les pierres et les graviers qui pourraient venir endommager les corps d’amortisseurs ou les bonbonnes même si ces dernières sont haut placées.

illustration 31 illustration 31
illustration 31
illustration 32 illustration 32
illustration 32
illustration 33 illustration 33
illustration 33
illustration 34 illustration 34
illustration 34

Protections et accessoires de pare-chocs

Ici encore on fait confiance au costaud, au solide, à l’éprouvé : 

pare-chocs avant ARB avec A bar et support de treuil qui reçoit ici un treuil Warn 4.5t équipé d’une corde synthétique. Ce massif pare-chocs ayant deux retours au niveau des passages de roues, respecte néanmoins la silhouette du gros Toyota et reprend les clignotants et les anti-brouillards. Deux puissants phares ont été installés pour les balades nocturnes.

illustration 35 illustration 35
illustration 35
illustration 36 illustration 36
illustration 36

les barres latérales font aussi office de marche-pieds et sont reprises directement sur le châssis, un gage de solidité

illustration 37 illustration 37
illustration 37

pare-chocs arrière ARB avec deux supports pivotants. L’un pour la roue de secours et l’autre, quant à lui, va recevoir un porte jerrycan inox de 20l. Chaque bras s’ouvre séparément pour donner accès au coffre, notez que les feux de reculs et les feux stop sont protégés au sein du pare-chocs.

illustration 38 illustration 38
illustration 38

en dessous on trouve un ski N4 complet en trois parties protégeant l’avant, la boîte de vitesse et la boîte de transfert. En complément le réservoir supplémentaire, lui-aussi reçoit un blindage N4

Ainsi protégé de tous côtés, notre 100 ne risque plus de se frotter aux obstacles en off road.

c’est un bel engin qui permet de s’amuser en balade, en raid loisir et si vous avez les suspensions qui vont bien comme c’est le cas de celui que je vous ai présenté, c’est bon, vous pouvez aller en raid et même avoir une conduite sportive. En version essence évidemment il faudra faire avec une consommation qui est assez importante si on sait raison garder ... mais si vous taquinez tout le temps la pédale de droite vous aurez droit à près, ou plus de 20l/100km.

illustration 39 illustration 39
illustration 39
illustration 40 illustration 40
illustration 40
illustration 53 illustration 53
illustration 53
illustration 83 illustration 83
illustration 83